Skip to main content
Retour à En termes simples
En termes simples

Les avantages de recourir aux services d’un professionnel

24 juin 2016

Malgré son nom qui n’est décidément pas inspirant, le « Modèle de relation client-conseiller – phase II », que nous appelons aussi le MRCC II, se prépare à apporter des modifications révolutionnaires dans le fonctionnement de notre industrie. Pour la première fois cette année, les investisseurs constateront directement sur leurs relevés de compte personnel combien ils paient exactement en dollars pour les services de leur conseiller financier. Plusieurs se sont posé la question à savoir quelle sera la réaction des investisseurs. Est-ce que cela fera monter la pression sur les conseillers pour démontrer leur transparence et leur véritable valeur?

Les avantages que les conseillers peuvent apporter aux investisseurs ont été beaucoup plus que simplement énoncés. En fait, plusieurs sources les ont réellement quantifiés. Par exemple, Morningstar a découvert que les conseillers peuvent ajouter l’équivalent de 1,82 % par année aux rendements nets des investisseurs.i De la même façon, Vanguard a déterminé que l’alpha du conseiller étant un stimulant dans l’expérience de l’investisseur qui a le potentiel d’améliorer son rendement net d’environ 3 %.ii

Plus près de nous, l’Investment Funds Institute of Canada (IFIC) a fait la comparaison des ménages qui sont conseillés par un conseiller et ceux qui ne le sont pas et a constaté que les premiers disposaient d’un actif beaucoup plus élevé, qu’ils épargnaient deux fois plus et qu’ils profitaient de rendements de placement à long terme plus vigoureux.iii

Alors, pourquoi tous les investisseurs n’embarquent-ils pas dans le convoi des conseillers et pourquoi certains débarquent-ils en cours de route pour rechercher des solutions moins coûteuses, notamment des services automatisés (aussi appelés conseiller-robot) ou même gérer leurs affaires eux-mêmes?

Pour les investisseurs qui ne font pas affaire avec un conseiller, nous vous dirons que nous croyons fermement à la puissance des conseils financiers indépendants et objectifs pour vous placer dans la situation financière qui vous convient. Vous n’aurez ni le temps ni les ressources pour accomplir cette tâche par vous-mêmes. Dans tous les cas, un bon conseiller peut vous en offrir beaucoup plus en regardant de plus près.

En revanche, si la valeur d’un conseiller doit être reconnue, il en va de même pour le fait que les conseillers ne sont pas tous semblables! Si vous ne faites pas attention, vous pourriez vous retrouver en présence d’un conseiller médiocre. Le choix d’un conseiller ne se fait pas à l’aveuglette; il vous revient, à titre d’investisseur, de faire vos devoirs et de trouver la bonne personne pour ce rôle. Nous n’établissons pas de partenariat avec n’importe qui. Vous devriez aussi faire de même. .

Conseils pour trouver un conseiller financier

Bien sûr, cela vous demande de faire des efforts. Toutefois, travailler avec un conseiller est l’un des moyens les plus rapides pour améliorer votre situation financière. Voici cinq aspects à considérer dans votre recherche :

  1. Connaissez-vous vous-même
    Pour choisir un conseiller qui vous convient, vous devez d’abord évaluer vos priorités. Préparez-vous à articuler les enjeux pour lesquels vous recherchez de l’aide : comme bâtir un fonds d’urgence, épargner pour les études ou maintenir votre style de vie actuel à la retraite. Apprenez à comprendre votre attitude devant l’argent. Vous réveillez-vous la nuit pour vous inquiéter de l’état de vos placements? Êtes-vous en mesure de supporter des pertes à court terme pour en retirer des gains à plus long terme? Recherchez quelqu’un dont l’approche à l’investissement s’harmonise à la vôtre.

  2. Trouvez quelqu’un de compétent
    Les recommandations, même si elles proviennent de sources fiables, ne sont pas suffisantes. Faites une vérification complète des antécédents, de la formation, des références et de l’expérience de votre candidat, des types de produits pour lesquels il détient un permis, de la façon dont il est rémunéré, et même, s’il a déjà fait l’objet de mesures disciplinaires.

  3. Prenez votre temps
    Rencontrez plus d’un conseiller en personne. Assurez-vous d’être à l’aise pour discuter de vos finances avec eux et de vous assurer qu’ils vous proposent les services que vous désirez. Cherchez à connaître les types de clients pour lesquels ils se spécialisent et le niveau de communication qu’ils entretiennent avec eux.

  4. Demandez conseil à d’autres
    Ne vous fiez pas uniquement à votre instinct. Obtenez des références auprès de clients qui ont des besoins similaires aux vôtres. Si le conseiller travaille avec d’autres experts, comme des avocats, des comptables ou des agents d’assurance, demandez-leur des références.

  5. Comprenez les coûts
    Déterminez dès le départ comment le conseiller est rémunéré et comparez leurs taux avec ceux d’autres conseillers. Soyez au fait des conflits d’intérêts – un conseiller qui touche une commission plutôt que des honoraires fixes pourrait être assujetti à des incitatifs pour vous entraîner dans une direction particulière. Encore une fois, les honoraires fondés sur les conseils peuvent être chers comparativement à un niveau de service que vous ne désirez pas ou dont vous n’avez pas besoin. S’il n’y a pas de réponses toutes faites pour savoir quel type de rémunération est le meilleur, avec un peu de recherche vous obtiendrez une image plus claire des frais que vous devrez débourser et ce à quoi vous pouvez vous attendre précisément pour ce que vous payez.

En un mot, nous vous conseillons de chercher à obtenir des conseils! Avant d’investir votre argent, consacrez du temps et de l’énergie pour trouver le bon conseiller qui vous aidera à préparer un avenir radieux.


iBlanchett, David and Kaplan, Paul. « Alpha, Beta, and Now…Gamma, » Morningstar Investment Management, le 28 août 2013, http://corporate.morningstar.com/ib/documents/PublishedResearch/AlphaBetaandNowGamma.pdf.
iiKinniry, Francis M. Jr, et al. « Putting a value on your value: Quantifying Vanguard Advisor’s Alpha, » Vanguard research, Mars 2014, https://advisors.vanguard.com/iwe/pdf/ISGQVAA.pdf.
iiiCockerline, Jon. « Nouveaux éléments attestant de la valeur du conseil financier » L’Institut des fonds d’investissement du Canada, novembre 2012, https://www.ific.ca/wp-content/uploads/2013/08/Nouveaux-éléments-attestant-la-valeur-du-conseil-financier-Novembre-2012.pdf/1653/.
ivId.
vId.