Edgepoint Edgepoint2

Remplir son rôle – la fonction des titres à revenu fixe dans votre portefeuille – 3e trimestre 2020

 Télécharger le PDF

Par Frank Mullen, gestionnaire de portefeuille

Gestion de patrimoine EdgePoint · Remplir son rôle – la fonction des titres à revenu ixe dans votre portefeuille – 3e trimestre 2020

Les titres à revenu fixe ont toujours fait partie du portefeuille de l'investisseur moyen. L'Amérique du Nord vieillit, et nombreux sont ceux qui pensent qu'en vieillissant, la part des titres à revenu fixe devrait augmenter en conséquence. Cette thèse est fondée sur un raisonnement solide, car les personnes âgées ont généralement besoin de produire davantage de revenus de leurs investissements et espèrent constituer un portefeuille moins volatile. Historiquement, cette méthode a bien fonctionné, mais cela signifie-t-il qu'elle fonctionnera à l'avenir? Ce n'est pas parce que les investisseurs exigent des revenus et une moindre volatilité que le marché les leur fournira. C'est peut-être le bon moment pour commencer à remettre en question les idées reçues.

Après tout, nous évoluons en plein milieu d'une période sans précédent sur la plupart des marchés de titres à revenu fixe et les maigres rendements disponibles aujourd'hui sont sensiblement différents de ce que les investisseurs ont vu auparavant. Bien que les investisseurs aient besoin de revenus, ceux-ci sont devenus plus difficiles à trouver. Depuis des décennies, les investisseurs aiment élaborer des portefeuilles équilibrés ayant la répartition classique « 60/40 » (c'est-à-dire 60 % d'actions et 40 % d'obligations), car ces portefeuilles équilibrés produisent généralement des rendements attrayants en affichant moins de volatilité qu'un portefeuille entièrement composé d'actions. Tout le monde comprend pourquoi la répartition 60 % d'actions s'est bien comportée au fil du temps, mais la plupart tiennent pour acquis le fait que leur répartition en titres à revenu fixe s'est également très bien comportée. De 1970 à 2019, le rendement annuel moyen des obligations d'État américaines à 10 ans s’est chiffré à 6,99 %i. Il s’agit d’un excellent rendement pour la partie « moins risquée » d'un portefeuille équilibré.

La différence entre auparavant et maintenant

L'histoire constitue un excellent point de départ, mais ce qui importe aux investisseurs actuels, c'est l'avenir. Comment vont-ils accroître leur patrimoine dans les années à venir et peuvent-ils s'attendre à un résultat similaire à celui du passé? Malheureusement, répéter les mêmes rendements attrayants semble presque impossible. Votre point de départ est aujourd'hui très différent de celui de toute autre époque de l'histoire moderne.

Le graphique ci-dessous montre les rendements des obligations d'État à 10 ans au cours des 30 dernières années dans le monde développé. Tous les pays affichent une tendance à la baisse étrangement similaire, les taux ayant constamment baissé. Cette tendance a eu pour effet de faire baisser les rendements des obligations pour toute une génération d'investisseurs. À mesure que les taux d'intérêt ont baissé, les cours des obligations ont augmenté, offrant une source de rendement importante pour la plupart des catégories d'actif à revenu fixe. Lors de mon premier emploi, je me rappelle avoir entendu deux négociateurs se moquer du rendement « dérisoire » de 2 % offert par les obligations d'État japonaises à 10 ans. Cela me semble être une éternité et aujourd'hui, un tel rendement est impossible à trouver sur les marchés développés des obligations d'État.

Rendement des obligations d'État à 10 ans
Du 30 sept. 1990 au 30 sept. 2020

Un graphique indiquant les rendements des gouvernements américain, de la zone euro, japonais et canadien sur 10 ans pour la période du 30 septembre 1990 au 30 septembre 2020. Les rendements en septembre 1990 se situaient entre 8 et 12 %, mais ont baissé régulièrement pour atteindre -0,50 à 0,50 % en septembre 2020. 

Source : Bloomberg LP. Au 30 septembre 2020.

Les investisseurs doivent prendre conscience du fait que la production de revenus d'un portefeuille traditionnel à revenu fixe est désormais inférieure à ce que la plupart d'entre eux auraient cru possible.

En regardant au-delà des obligations d'État et en examinant l'indice ICE BofAML Canada Broad Market, on constate une tendance similaire. En effet, le rendement de 5,6 % sur 20 ans a été un véritable roc dans les portefeuilles de nombreux investisseurs canadiens, mais le rendement actuel n'est que de 1,23 %ii. C'est mieux qu'une obligation d'État canadienne à 10 ans qui ne rapporte que 0,56 %iii, mais c'est loin du profil de rendement à long terme que les investisseurs attendent et dont ils ont besoin dans leurs portefeuilles de retraite. Les investisseurs doivent se demander s'ils peuvent se permettre de faire croître une partie importante de leur portefeuille à seulement 1,23 %. Il semble peu probable que ce rendement puisse suivre le taux d'inflation personnel de la plupart des gens.

Équilibrer les hauts et les bas

Il existe d'autres raisons de posséder des actifs à revenu fixe au-delà de la production de revenus. Historiquement, ils constituent une source importante de diversification qui a permis de compenser les périodes de déclin des marchés boursiers. Lorsque nous avons connu des baisses sur les marchés des actions, le prix des obligations d'État a souvent augmenté. Cela a apporté de la stabilité à un portefeuille équilibré et a même offert une source de capital importante aux investisseurs pour augmenter leur répartition aux actions à des évaluations plus attrayantes.

Rendements cumulatifs de l’indice S&P 500 par rapport aux obligations d’État américaines à 10 ans
Périodes de baisse des actions de 15  % ou plus
Du 30 sept. 2000 au 30 sept. 2020

  Indice S&P 500 Indice Bloomberg Barclays US Treasury Bond 10-year Total Return
Du 30 sept. 2000 au 9 oct. 2002 -45,9 % 30,8 %
Du 31 déc. 2007 au 9 mars 2009 -53,9 % 14,6 %
Du 23 avr. 2010 au 2 juil. 2010 -16,0 % 7,2 %
Du 29 avr. 2011 au 3 oct. 2011 -19,4 % 13,5 %
Du 20 sept. 2018 au 24 déc. 2018 -19,8 % 3,5 %
Du 19 févr. 2020 au 23 mars 2020 -33,9 % 6,5 %

Source, indice S&P 500 : FactSet Research Systems Inc. Source, indice Bloomberg : Bloomberg LP. Au 30 septembre 2020. Rendements cumulatifs en dollars américains. L'indice S&P 500 est un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière à large base de 500 des actions américaines les plus importantes et les plus largement détenues. L'indice Bloomberg Barclays US Treasury Bond 10-year Total Return mesure le rendement des obligations d'État émises par le Trésor américain.

Bien que cette stratégie ait fonctionné dans le passé, le moment est venu de se demander si elle fonctionnera à l'avenir. Les rendements sont beaucoup plus faibles, les prix plus élevés et il semble que l'appréciation des obligations d'État ait déjà atteint sa limite supérieure.

L'examen du comportement des investisseurs d'actions et de titres à revenu fixe au début de la pandémie de COVID-19 fournit une étude de cas intéressante sur la manière dont les anciens paradigmes peuvent être remis en question lorsque les taux commencent à un rendement proche de zéro. GMO LLC est un gestionnaire d'actifs très respecté qui crée souvent du matériel d'investissement qui fait réfléchir. Le graphique ci-dessous de GMO devrait intéresser tous les investisseurs.

Rendements des obligations à 10 ans et taux d’intérêt à court terme de départ pour les pays du G10 pendant la crise de la COVID-19
Du 19 février au 23 mars 2020

Un graphique montrant les rendements des obligations à 10 ans et les taux courts de départ pour les pays du G10 pendant la période du 19 février 2020 au 23 mars 2020.  É.-U.  Taux court de départ : 1,8 %  Rendement des obligations à 10 ans : 8,0 %  Canada  Taux court de départ : 1,8 %  Rendement des obligations à 10 ans : 4,9 %  Norvège  Taux court de départ : 1,5 %  Rendement des obligations à 10 ans : 4,0 %  Nouvelle-Zélande  Taux court de départ : 1,0 %  Rendement des obligations à 10 ans : 3,3 %  R.-U.  Taux court de départ : 0,8 %  Rendement des obligations à 10 ans : 2,3 %  Australie  Taux court de départ : 0.8%  Rendement des obligations à 10 ans : 1.1%  Suède  Taux court de départ : 0,0 %  Rendement des obligations à 10 ans : -0,3 %  Japon  Taux court de départ : -0,1 %  Rendement des obligations à 10 ans : 1,1 %  Allemagne  Taux court de départ : -0,3 %  Rendement des obligations à 10 ans : -0,5 %  Suisse  Taux court de départ: -0,8 %  Rendement des obligations à 10 ans : -3,4 %

Source : Inker, Ben, « 2Q 2020 GMO Quarterly Letter », https://www.gmo.com/americas/research-library/2q-2020-gmo-quarterly-letter/. Les pays du G10, ou Groupe des 10, sont ceux qui ont accepté les Accords généraux d'emprunt, un accord qui fournit des fonds au Fonds monétaire international. Taux courts au 31 janvier 2020. Rendements des obligations à 10 ans du 19 février 2020 au 23 mars 2020.

L'incertitude était considérable au début de la pandémie mondiale et, comme prévu, les marchés des actions ont chuté. Ce qui était inattendu, c'est la réaction des obligations dans des régions où les taux d'intérêt étaient déjà bas. Plutôt que d'augmenter comme elles l'ont fait par le passé, les obligations à 10 ans en Suède, au Japon, en Allemagne et en Suisse ont vu leur prix descendre davantage. Oubliez la diversification!

La tendance de ce tableau produit par GMO est claire. Les régions où les taux d'intérêt sont plus bas ont vu les avantages de la diversification diminuer. Des pays comme le Canada et les États-Unis ont encore tiré profit de certains avantages, quoique moins que ce que l'histoire a montré, mais les taux d'intérêt sont maintenant beaucoup plus bas dans ces deux pays qu'ils ne l'étaient au printemps. Cette situation va-t-elle réduire à néant toute appréciation potentielle future des prix si nous connaissons une plus grande volatilité sur les marchés des actions? Seul l'avenir nous le dira, mais en septembre, l'indice S&P 500 a connu une baisse de près de 10 % entre le sommet et le creux et, sur cette période, le prix de l'obligation d'État à 10 ans a en fait chuté, manquant une fois de plus à sa réputation de source de stabilité et de diversification en période d'incertitude des marchésiv.

Les investisseurs se sont habitués aux marchés des titres à revenu fixe dont les prix n'ont en général augmenté que sur de longues périodes. Le moment est-il venu de se demander ce qui se passera si la tendance s'inverse? Nous avons déjà montré le défi que nous avons connu en raison de la baisse des taux dans le monde entier. Les investisseurs comprennent-ils qu'un renversement de cette tendance devient maintenant un vent contraire pour les rendements futurs? Non seulement vos rendements potentiels ont baissé si vous possédez un actif qui ressemble à l'indice ICE BofAML Canada Broad Market, mais votre risque de taux d'intérêt pour la possession de ces actifs a également augmenté, atteignant un niveau proche d'un record historique. Même ceux qui croient fermement aux faibles taux d'intérêt doivent se demander ce qui se passera s'ils ont tort. Il n'y a aucune certitude dans ce monde et parier que des taux d'intérêt historiquement bas le resteront à jamais est loin d'être une chose sûre. Il y a moins d'un an, les taux à 10 ans au Canada étaient supérieurs de 100 points de base (soit un point de pourcentage complet)v. Est-il insensé de penser que les taux pourraient revenir à ce niveau sur votre horizon de placement? Toute augmentation des taux d'intérêt entraînerait une baisse des prix des obligations, ce qui inhiberait encore plus la capacité de l'investisseur moyen à faire croître ses actifs.

Si vous commencez à contester les raisons historiques de la possession de revenus fixes, devriez-vous également contester la façon dont vous êtes investi dans ce secteur? Il est peu probable que la plupart des investisseurs puissent gérer la volatilité d'un portefeuille composé à 100 % d'actions, même si le potentiel de rendement à long terme peut être intéressant. Les données du secteur montrent que le Canadien moyen souhaite détenir des titres à revenu fixe sous une forme ou une autre. Environ 68 % des actifs des fonds communs de placement sont investis dans des portefeuilles qui ne sont pas exclusivement composés d'actions, les fonds équilibrés étant les plus importantsvi. Ces fonds équilibrés sont remplis d'obligations à faible rendement et de longue durée. C'est exactement le type d'investissement qui, selon nous, 1) offre peu de possibilités de générer des revenus, 2) n'est peut-être plus aussi diversifié qu'il l'était et 3) est soumis à un risque important en cas de hausse des taux d'intérêt. Est-ce là ce dont l'investisseur moyen a besoin aujourd'hui? Cela les aidera-t-il à atteindre leurs objectifs financiers? La réponse semble assez évidente.

La méthode d’EdgePoint en matière de titres à revenu fixe

Nous croyons que les obligations de sociétés constituent une alternative plus attrayante et avons élaboré un portefeuille qui se concentre sur ce segment du marché des titres à revenu fixe. L'extrême volatilité que nous avons connue cette année nous a donné l'occasion d'investir dans des obligations de qualité et à rendement élevé à des écarts que nous jugeons très attrayants, surtout si l'on considère les alternatives disponibles. Cela nous a permis de créer un portefeuille avec un rendement nettement supérieur à l'indice de référence, mais avec un risque de taux d'intérêt beaucoup moins élevé (comme indiqué ci-dessous).


Rendement à l’échéance* Duration** (années)
Portefeuille mondial de fonds de revenu et de croissance EdgePoint 3,93 % 2,39
Portefeuille canadien de fonds de revenu et de croissance EdgePoint 4,26 % 2,41
Indice ICE BofAML Canada Broad Market 1,23 % 8,69

* Le rendement à l'échéance est le rendement total prévu d'une obligation si elle est détenue jusqu'à son échéance et que les paiements de coupon sont réinvestis au rendement à l'échéance. Le rendement à l'échéance est exprimé sous la forme d'un taux de rendement annuel.

** La duration est une mesure du risque et mesure la sensibilité du prix d'une obligation à une variation des taux d'intérêt – plus la duration est élevée, plus l'obligation est sensible à une variation des taux d'intérêt.

Source : Bloomberg LP. Au 30 septembre 2020. L'indice ICE BofAML Canada Broad Market reproduit le rendement des titres de créance de qualité émis publiquement sur le marché intérieur canadien.

Il n'y a rien de gratuit sur les marchés financiers et pour générer plus de 20 points de base, soit le rendement d'un bon du Trésor canadien à un anvii, il faut prendre un certain risque. Nous choisissons de prendre un risque de crédit parce que nous comptons sur des compétences spécialisées dans l'analyse de ce type de risque. La méthode d'investissement d’EdgePoint est axée sur l'analyse des entreprises. Nous estimons être en mesure de déterminer ce qui motive une entreprise, de comprendre ses avantages concurrentiels et de juger de sa capacité à remplir ses obligations. Cette aptitude a permis aux investisseurs d'obtenir des rendements attrayants depuis notre création. Bien que notre chemin vers ces rendements satisfaisants ne soit pas toujours sans heurts, des périodes de volatilité nous ont permis de repositionner le portefeuille et nous pensons qu'il devrait apporter une valeur ajoutée dans les mois et les années à venir. Historiquement, c'est pendant ces périodes de volatilité que nous avons ajouté le plus de valeur, comme indiqué ci-dessous :

Portefeuille mondial de fonds de revenu et de croissance EdgePoint– périodes de rendements inférieurs importants des titres à revenu fixe
Du 17 nov. 2008 au 6 oct. 2020

Date*
(creux du repli)
Portefeuille % du repli Rendement qui a suivi le creux du repli
3 mois 6 mois 1 an 3 ans** 5 ans** 10 ans**
31 déc. 2008 Portefeuille mondial de fonds de revenu et de croissance EdgePoint
(titres à revenu fixe)
-4,33 % 6,85 % 16,80 % 31,70 % 15,83 % 11,65 % 7,83 %
Indice ICE BofAML Canada Broad Market +3,71 % 1,28 % 2,53 % 5,20 % 7,35 % 4,80 % 4,20 %
20 janv. 2016 Portefeuille mondial de fonds de revenu et de croissance EdgePoint
(titres à revenu fixe)
-3,76 % 3,37 % 6,70 % 10,53 % 5,99 % ? ?
Indice ICE BofAML Canada Broad Market +1,37 % 0,16 % 2,88 % 0,33 %
1,46 % ? ?
6 avr. 2020 Portefeuille mondial de fonds de revenu et de croissance EdgePoint
(titres à revenu fixe)
-6,95 % 6,40 % 10,50 % ? ? ? ?
Indice ICE BofAML Canada Broad Market +1,81 % 5,62 % 6,11 % ? ? ? ?

*Premier repli : du 17 nov. 2008 au 31 déc. 2008. Deuxième repli : du 7 juil. 2015 au 20 janv. 2016. Troisième repli : du 31 déc. 2019 au 6 avr. 2020.
**Annualisé.

Source, EdgePoint : FactSet Research Systems Inc. Au 6 octobre 2020, ces rendements sont indiqués à titre indicatif seulement. Ils ne sont pas indicatifs des rendements futurs ou destinés à représenter les rendements d'un fonds à revenu fixe réel car ils n'ont pas été investis. Les rendements sont bruts de frais, en monnaie locale et approximations calculées sur la base des données de fin de journée (les prix réels des transactions ne sont pas saisis). Source, indice : Bloomberg LP. L'indice ICE BofAML Canada Broad Market reproduit le rendement des titres de créance de qualité émis sur le marché intérieur canadien. Nous gérons nos portefeuilles indépendamment des indices que nous utilisons pour comparer les rendements à long terme. Les différences, notamment les titres détenus et les répartitions géographiques/sectorielles, peuvent avoir une incidence sur la comparabilité et peuvent entraîner des périodes où notre rendement diffère sensiblement de celle de l'indice. D'autres facteurs tels que la qualité du crédit, le type d'émetteur et le rendement peuvent avoir une incidence sur la comparabilité des titres à revenu fixe de l'indice.

Rendement du portefeuille au 30 septembre 2020 Rendements totaux annualisés, nets des frais

Portefeuille mondial de fonds de revenu et de croissance EdgePoint, série A
À ce jour : -8,22 %; 1 an : -7,31 %; 3 ans : 1,06 %; 5 ans : 4,97 %; 10 ans : 9,10 %; depuis le lancement (17/11/2008) : 10,45 %

60 % indice MSCI Monde/40 % indice ICE BofAML Canada Broad Market
À ce jour : 6,32 %; 1 an : 9,94 %; 3 ans : 8,74 %; 5 ans : 8,06 %; 10 ans : 9,22 % et depuis le lancement : 9,31 %

L'indice MSCI Monde est un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière qui comprend des titres de participation disponibles sur les marchés développés du monde entier. L'indice ICE BofAML Canada Broad Market reproduit le rendement des titres de créance de qualité négociés en Bourse, libellés en dollars canadiens et émis sur le marché intérieur canadien. L'indice de référence mixte a été choisi parce que l'indice MSCI Monde est un indice de référence largement utilisé pour le marché mondial des actions et que l'indice ICE BofAML Canada Broad Market est représentatif des occasions de titres à revenu fixe conformes au mandat du portefeuille. Nous gérons nos portefeuilles indépendamment des indices que nous utilisons pour comparer les rendements à long terme. Les différences, y compris les titres détenus et les répartitions géographiques/sectorielles, peuvent avoir une incidence sur la comparabilité et peuvent entraîner des périodes où notre rendement diffère sensiblement de celle de l'indice. D'autres facteurs tels que la qualité du crédit, le type d'émetteur et le rendement peuvent avoir une incidence sur la comparabilité des titres à revenu fixe de l'indice.

Les investisseurs qui sont prêts à supporter quelques courts mois de volatilité ont été récompensés à long terme.

Investir, c'est évaluer les alternatives. Les investisseurs d'aujourd'hui sont confrontés à des choix décourageants. Ils pourraient changer de tactique compte tenu de l'incertitude qui règne dans ce monde et cacher leur argent à la banque, ce qui pourrait leur donner l'impression de ne prendre aucun risque. Bien que cela semble sûr, gagner près de 0 % ne vous aidera pas à atteindre vos objectifs financiers et ne sert qu'à vous assurer un rendement réel négatif après avoir tenu compte de facteurs comme l'inflation.

Les investisseurs pourraient continuer à faire ce qu'ils ont fait dans le passé et acheter un produit qui ressemble à l'indice. Toutefois, nous pensons que les attentes doivent être ajustées si c'est la voie que vous préférez. La production de revenus est beaucoup plus faible et les avantages du portefeuille peuvent également être moindres. Cela vous expose également au risque de taux d'intérêt.

Sinon, ils pourraient envisager leur allocation de titres à revenu fixe d'une autre manière. Ils pourraient examiner les avantages obtenus par un gestionnaire actif comme EdgePoint qui se concentre sur les obligations de sociétés. Trouver quelqu'un qui a des compétences avérées pour gérer le risque de crédit et tirer parti de la volatilité a une valeur ajoutée au fil du temps. Encore une fois, ce n'est peut-être pas la voie la plus facile, mais elle a historiquement créé de la valeur et atteint l'objectif d'investissement ultime – faire croître les actifs à long terme.





iSource : Université de New York, Stern School of Business. Rendement moyen géométrique mesuré de 1970 à 2019. Rendements en dollars américains.
iiSource : Bloomberg LP. Indice ICE BofAML Canada Broad Market. Rendement total en dollars canadiens mesuré du 1er octobre 2000 au 1er octobre 2020. Rendement à l'échéance au 30 septembre 2020. L'indice ICE BofAML Canada Broad Market reproduit le rendement des titres de créance de qualité négociés en Bourse, libellés en dollars canadiens et émis sur le marché intérieur canadien.
iiiSource : Bloomberg LP. Rendement des obligations d'État canadiennes à 10 ans au 30 septembre 2020.
ivSource : Bloomberg LP. L'indice de rendement global S&P 500 a baissé de -9,52 % du 2 septembre 2020 au 23 septembre 2020. Rendement total mesuré en dollars américains. L'indice S&P 500 est un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière à large base de 500 des actions américaines les plus importantes et les plus largement détenues.
vSource : Bloomberg LP. Les obligations d'État canadiennes à 10 ans ont rapporté 1,69 % le 31 décembre 2019. Au 30 septembre 2020, elles ont rapporté 0,56 % pour une variation totale de -1,13 %.
viSource : L'Institut des fonds d'investissement du Canada (IFIC). Au 31 août 2020. 68 % des actifs des fonds communs de placement proviennent des catégories suivantes : Équilibré national, Équilibré mondial, Revenu fixe national, Revenu fixe mondial et à rendement élevé, Fonds spécialisés et Fonds du marché monétaire. Les 32 % restants des actifs des fonds communs de placement sont alloués à des fonds d'actions nationales, d'actions mondiales, d'actions américaines et d'actions sectorielles.
viiSource : Bloomberg LP. 20 points de base ou 0,20 % représente le rendement des bons du Trésor canadiens à un an. Au 30 septembre 2020, en dollars canadiens.



Des commissions, commissions incitatives, frais de gestion et frais d’investissement peuvent tous être associés aux opérations touchant des fonds communs de placement. Veuillez lire le prospectus et l’Aperçu du fonds avant de procéder à tout investissement. Des exemplaires du prospectus peuvent être obtenus auprès de votre conseiller financier ou à l’adresse www.edgepointwealth.com. Sauf indication contraire, les taux de rendement pour les périodes de plus d’un an sont des taux de rendement antérieur, composés annuellement, déduction faite des frais, et tiennent compte des changements de la valeur unitaire et du réinvestissement de toutes les distributions. Ils excluent les frais de souscription, de rachat, de distribution, et les frais optionnels et impôts à payer par tout titulaire de titres qui réduiraient les rendements. Le rendement des fonds communs de placement n’est pas garanti, leur valeur évolue rapidement dans le temps et aucun rendement antérieur ne garantit de résultat ultérieur. Le présent document ne doit pas être considéré comme une offre de vente ou une sollicitation d’achat. Les fonds communs de placement ne peuvent être achetés que par l’entremise d’un courtier inscrit et ne sont offerts que dans les territoires où leur vente est légale. Le présent document ne donne aucun conseil, que ce soit  sur le plan juridique, comptable, fiscal ou propre aux investissements. Les renseignements inclus dans le présent document ont été obtenus de sources que nous croyons crédibles, mais EdgePoint n’assume aucune responsabilité pour les pertes, qu’elles soient directes, particulières ou accessoires, pouvant résulter de l’utilisation de la présente information. Les titres du portefeuille sont fournis sous réserve de toute modification possible. Les fonds communs d’EdgePoint sont gérés par Groupe de placements EdgePoint inc., une société affiliée à Gestion de patrimoine EdgePoint inc. EdgePoint® est une marque de commerce du Groupe de placements EdgePoint inc.