Edgepoint Edgepoint2

Une des principales forces d’EdgePoint réside dans sa culture d’entreprise, qui encourage les employés à penser et agir comme s’ils étaient propriétaires de la société.

Pour et par les investisseurs

Les sociétés fermées comme la nôtre sont généralement la propriété de « spécialistes ». Dans notre cas, les spécialistes sont les fondateurs et nous, les employés. Les sociétés ouvertes, en revanche, vendent une partie de leurs avoirs dans le cadre d’un appel public à l’épargne. Les actionnaires ont un droit de regard sur une partie des actifs et profits de ces sociétés.

D’après notre expérience, la société de placement idéale est une société privée dirigée par des investisseurs. Elle est gérée par des investisseurs professionnels qui ont un intérêt personnel dans la société et prennent les principales décisions. Ils ont l’expertise nécessaire pour bien gérer les fonds et tiennent compte des intérêts supérieurs des investisseurs... parce qu’ils sont eux-mêmes des investisseurs.

À bien y réfléchir, les personnes qui investissent dans des fonds (les « porteurs de parts ») souhaitent payer des frais peu élevés et obtenir un bon rendement sur les produits de placement qu’ils achètent. Pour leur part, les actionnaires des sociétés ouvertes souhaitent percevoir des frais élevés et acquérir des actifs importants, car plus ces sociétés amassent d’argent, plus les profits augmentent. À notre avis, ce conflit d’intérêts inévitable désavantage fortement les porteurs de parts. Les sociétés ouvertes n’ont pas le choix : elles sont tenues d’augmenter la valeur pour les actionnaires, qu’elles fassent ou non fructifier le patrimoine des porteurs de parts.

Les sociétés d’investissement guidées par des services de vente et de marketing présentent aussi des inconvénients. L’investissement est délaissé au profit de l’accumulation des actifs. D’où la tendance à privilégier la vente d’un produit sans se demander s’il vaut la peine d’être vendu.

Autre avantage d’investir dans une société d’investissement fermée : les propriétaires sont portés à s’engager à long terme envers la société. Contrairement aux employés, qui arrivent puis repartent, habituellement, les propriétaires restent, ce qui assure stabilité et continuité.

La structure d’EdgePoint s’est imposée d’elle-même.

Culture de propriété

Comme la culture commence, selon nous, par les propriétaires d’une société, nous offrons aux employés l’occasion d’acheter une participation dans EdgePoint. Dans un souci d’harmonisation des intérêts, nous la leur vendons plutôt que de leur donner des actions ou des options sur actions. Cette stratégie vise à accroître l’engagement des employés envers l’entreprise : ils ne sont pas des ayants droit, ils sont un rouage, et c’est ce qui nous distingue de nos concurrents. Nous comprenons la différence fondamentale entre le risque de perdre ses économies et celui de laisser simplement passer l’occasion de réaliser un gain en capital.

En plus d’être propriétaires de la société, les membres de l’équipe d’EdgePoint sont collectivement un de nos investisseurs les plus importants. Nous avons des intérêts en jeu. C’est la preuve de notre engagement à long terme. Cette structure offre une grande stabilité et permet de favoriser un vrai partenariat entre nous et les investisseurs dont nous servons les intérêts.

Cette culture de propriété et de responsabilité attire les gens de talent dans notre entreprise et crée un environnement favorable au bonheur, à la mobilisation et aux défis.

Découvrir l’ampleur du co-investissement.